Le Slow Drinking vous connaissez ?

Slow1.jpg Slow7.jpg

Il y a le Slow Food mais maintenant le Slow Drinking existe réellement et cela grâce à Bacardi-Martini France et son comité d’experts qui regroupe Patrick Serog « Médecin nutritionniste », Thibaut de Saint Pol « Sociologue », Pascale Hébel « Directrice dépt Consommation » et Pascale Weeks « Blogueuse culinaire ».

Le Slow Drinking, c’est un nouvel art de vivre la dégustation de boissons alcoolisées, où tout est pensé pour favoriser une consommation modérée, seule véritable source de plaisir. Il propose une philosophie qui vise à faire de la dégustation un moment de convivialité où l’on va prendre le temps d’apprécier chaque instant, chaque étape.

On peut dire que le concept est un peu inspiré d’eonologie ou Tout le monde est capable d’être ou de devenir dégustateur, chacun à sa propre vitesse, avec ses propres compétences, et avec sa propre expérience. La dégustation implique une méthodologie de l’analyse sensorielle mais offre à coup sûr, la satisfaction de pouvoir mettre les mots justes afin de décrire au mieux vin et surtout ce que l’on ressent en le dégustant.

Le Slow Drinking a tenu a partager cette expérience au-delà du cercle familial ou amical en créant le site www.slowdrinking.com et en s’appuyant sur 10 principes du Slow Drinking :

1  Réinitialisez vos papilles avec un verre d’eau
2  Accordez vos boissons à des mets
3  Initiez vos convives à l’art des cocktails
Respectez la juste dose 5Mobilisez vos sens…
6  Partagez vos impressions
7  Prenez votre temps
Créez l’ambiance
9  Choisissez vos verres
10 Maîtrisez la température

Slow2.jpg Slow10.jpg

Lors de la soirée Slow Drinking chacun des membres du comité nous a initiés au mouvement Slow drinking pour ressentir encore plus les sensations gustatives en l’associant avec la convivialité et le plaisir de prendre son temps et puis l’aspect spiritueux de la consommation d’alcool.

C’est au tour de Pascal Weeks de prendre la parole en nous faisant participer à un exercice fort intéressant qui consiste à reconnaitre les parfums et le goût de certains échantillons présents juste en les humant ou on les goûtant.

Slow3.jpg Slow4.jpg

Après ce moment fort instructif, on passe à la préparation d’un cocktail maison avec Claudio BEDINI, un bartender très expérimenté qui nous a appris à préparer un Grey Goose Carmin (Cocktail à base de  gelée de groseille, un triple-sec aux arômes d’écorce d’orange, du jus de citron, un peu de menthe fraîche, du sirop d’érable et de la vodka) avec les bonnes doses, le bon geste et surtout le bon mélange en prenant du plaisir à le faire et surtout prendre son temps à le faire pour enfin prendre son plaisir à le déguster !

Slow5.jpg Slow6.jpg

Et pour accentuer ces sensations gustatives, nous avons pu déguster des petits mets qui s’accordent si bien aux boissons et notre bonheur fût à son comble.

Slow8.jpg Slow9.jpg

Pour en savoir plus sur le Slow Drinking où ravir vos invités avec d’excellentes recettes de cocktails et de mets associés, n’hésitez pas à faire un tour au site du Slow Drinking qui regorge de bonnes choses.

8 commentaires pour Le Slow Drinking vous connaissez ?

  1. Valérie ( Franche-Comté )
    31 mars 2012
    Répondre

    Une excellente découverte
    Je te souhaite un beau WE
    Valérie.

  2. lesdelicesdethithoad
    31 mars 2012
    Répondre

    une très bonne idée!

  3. Laurent
    31 mars 2012
    Répondre

    Que ne feraient pas les producteurs d’alcool pour se donner bonne conscience 😉 Bacardi qui s’associe au slow drinking, c’est l’hôpital qui se fout de la charité quand de l’autre côté ils
    produisent le bacardi breezer qui est parfait pour la biture express…

    C’est mignon mais ca sent l’idée publicitaire à plein nez avant une démarche réellement authentique. En plus, le bacardi est au rhum ce que Richard clayderman est à la musique classique. Le Mojito
    au bacardi c’est pas bon 😉

  4. Dominique
    31 mars 2012
    Répondre

    Quelle crédibilité donner à un concept d’apéro créé par un fabricant de Martini !? Comme dirait Lacan : « écoutons qui parle, avant toute chose ».

  5. Lilith
    31 mars 2012
    Répondre

    Sans connaitre le Slow-drinking, je pratiquais déja. Et depuis longtemps!
    En tout cas ce devait être une très chouette soirée!

  6. Luc Charlier
    1 avril 2012
    Répondre

    Bacardi et Martini sont des vilains mots qu’un esthète et un moraliste ne devraient jamais prononcer. On connaît les liens, jamais démentis, entre Bacardi et la mafia de Floride, la CIA, les exilés
    cubains au début du castrisme. En Belgique, on connaît ses liens avec une partie du pouvoir – le plus occulte possible – par le biais de la famille royale (une partie de celle-ci en tout cas). De
    qui se moque-t-on ?
    Il y a des limites à l’indécence.

  7. Saif
    2 avril 2012
    Répondre

    Sympa le concept, enfin je préfère celui sur la nourriture car que ça soit un grand groupe de ce milieu qui lance le concept ça ne m’inspire pas beaucoup. En tout cas merci du partage

  8. Equipe Slow Drinking - Bacardi-Martini France
    20 avril 2012
    Répondre

    Merci à tous de vos commentaires. Il est très important pour nous d’échanger avec vous dans le cadre de cette initiative qui se construit au fil des mois. Nous sommes très investis depuis de
    nombreuses années en faveur d’une consommation modérée et responsable et nous pensons que le Slow Drinking, qui vise à créer un véritable art de vivre la dégustation, contribue à faire changer les
    comportements.
    Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site http://www.slowdrinking.com. A très bientôt.
    L’équipe Slow Drinking de Bacardi Martini France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.