A PROPOS

 

IMGP2419 IMGP2426

Voici une autre recette de ma maman, à vrai dire il n'y a pas meilleur que les petits cahiers de recettes de nos mamans. C'est une mine d'or.
Depuis que j'ai mon blog et à chaque fois que je lui parle au téléphone, elle m'annonce "j'ai une super recette pour ton site, il faut absolument que tu la fasses et que tu la publies". Le virus de la blogosphère culinaire s'est installé chez elle aussi 🙂
Bon parlons de cette merveilleuse recette qui fait fondre les coeurs. C'est une mignardise toute simple, toute rapide et toute chic. Elle est à base d'amandes et de noix de coco, on peut décliner avec d'autres ingrédients comme les noix par exemple. C'est aussi bon, j'ai testé et je fus conquise.

Histoire

L'amandier a été mentionné par les écrivains de l'Antiquité et on le trouve cité dans la Bible comme croissant en pays de Canaan :
Dans le livre de la Genèse, chapitre 30, il est raconté que Jacob favorisait la sélection naturelle des animaux en sa faveur ; il obtenait des agneaux de la couleur qu'il voulait à l'aide d'un stratagème : il plaçait des branches d'amandier et de platane partiellement écorcés dans les canaux o allaient boire les brebis prêtes à concevoir.
Les amandes font partie des ê cueillettes du pays que Jacob envoie comme présent à Pharaon. Le bâton d'Aaron, qui représente la maison de Lévi, se changea en une branche d'amandier fleurie et fructifiante.
Les branches du chandelier du sanctuaire avaient ê trois coupes en forme d'amande avec boutons et fleurs .
L'arbre est originaire des plateaux et des montagnes de l'Asie occidentale. Il est cultivé depuis 5 000 ou 6 000 ans en Iran. Il a été introduit en Egypte par les Hébreux et ramené en Europe par les Grecs. Les Romains rapportèrent l'amande, qu'ils appelaient ê noix grecque en Italie. L'amandier fut introduit dans le Midi de la France au Ve siècle av. J.-C., mais il ne prit son essor qu'au haut Moyen ége.
Les Arabes la propagèrent sur tout le pourtour méditerranéen, au fur et à mesure de leurs conquêtes.
En France, une charte de 716, délivrée par le roi des Francs Chilpéric II, mentionne les amandes avec d'autres épices. En 812, Charlemagne ordonne d'introduire les amandiers dans les fermes impériales. Au Moyen ége, la consommation des amandes dans la cuisine est très importante et au XIVe siècle, et elles constituent une part importante du commerce de Venise.
Au milieu du XIXe siècle, l'amandier est implanté aux Etats-Unis, qui est devenu aujourd'hui le premier producteur mondial d'amandes, avec en particulier la Californie. (source Wikipedia)

 

Pour 40 mignardises24434547_p
Préparation  20 mn
Cuisson : 20 mn

Ingrédients :

– 125 g d'amandes entières (avec peau)
– 125 g de noix de coco râpée
– 2 oeufs
– 1 cuillère à café de confitures d'abricot
– 125 g de sucre
– 1/2 paquet de levure chimique (5g)
– 1 sachet de sucre vanillé
– Petites caissettes blanches et rondes
– Sucre glace pour la décoration

Préparation :

Préchauffez le four à 180°C.

Hachez finement les amandes entières. Mettez-les dans un saladier avec touts les ingrédients. Mélangez délicatement, n'hésitez pas à utiliser votre main, il n'y a pas mieux pour bien amalgamer le tout. Formez un pâton.
Disposez les caissettes sur toute une plaque allant au four (voir les photos).

 

IMGP2413IMGP2414
IMGP2415IMGP2416

Prenez votre pâton d'amandes-noix de coco et façonnez des boulettes de la taille d'une petite noix. Mettre chaque boulette dans les caissettes.
Mettez la plaque au four et laissez cuire pendant 20 mn selon votre four. Surveillez régulièrement les petites mignardises et dès qu'elles prennent une couleur dorée, retirez-les.
Laissez refroidir puis rangez-les dans une boite hermétique.
Ces mignardises se conservent très bien.

 

IMGP2428

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Imprimer la recette

 

J'espère que la recette MIGNARDISES AUX AMANDES ET NOIX DE COCO vous a plu. Si vous le souhaitez, vous pouvez me laisser un commentaire.

Publier un commentaire

INGRÉDIENTS