A PROPOS

IMG_2466

Ces petits diamants aux amandes sont une pure merveille. Avec un café ou un thé, ils sont tout bonnement succulent. Aux premiers abords, on croit que c’est assez difficile à réaliser, mais au contraire c’est très facile et très rapide à confectionner.

Histoire

La découverte du Nouveau Monde par les conquistadors valut à l’Europe de le connaître la Vanille originaire du mexique.
Le Conquérant Hernando Cortez, fut sans doute le premier Européen à déguster dans des gobelets d’or du chocolat parfumé à la vanille. La vanille servait à adoucir une boisson faite de Cacao et de piment servi en fin de repas.
Dès 1510 la vanille fut importée en Espagne puis environ un siècle plus tard en France Il était souvent utilisé dans la préparation du café et du chocolat.
Cette Orchidée (la vanille est une orchidée) importée, et cultivée en Europe ne donna jamais de gousse!!!
Il manquait l’élément essentiel à sa fécondation : une abeille endémique du Mexique …
La Vanille (trois types) fut importée à la Réunion (ile Bourbon) au début du XIXeme siècle, mais restait stérile. La vanille fut cultivée dans les colonies pour son originalité et l’intérêt botanique qu’elle suscitait auprès des collectionneurs de végétaux rares.
La premiere pollinisation artificielle du Vanillier fut réalisée en 1836 au jardin botanique de Liège,  puis en France en  1837, mais ces essais n’aboutirent pas à la mise au point d’une technique pour la production en culture. c’est un jeune esclave Réunionnais ( 12 ans ) Edmond Albius qui découvrit par en 1841 le procédé de fécondation de la vanille.
C’est ce procédé manuel qui est encore utilisé de nos jours.
L’explication de sa découverte: certains disent qu’il avait été puni par son maître et qu’il se vengea sur les orchidées, ce qui déclencha la fécondation; d’autres disent que c’était un passionné des plantes, il travaillait comme jardinier dans une plantation. Il eut l’idée de féconder la vanille en mettant en rapport les organes mâle et femelle.
Comme il était esclave, il n’a jamais pu tirer profit de sa découverte même après son émancipation en 1848.
La fécondation ne suffisait pas pour avoir une bonne vanille, il fallait perfectionner la technique pour avoir une très bonne qualité, Ernest Loupy découvrit le procédé de l’ébouillantage ce qui améliora les rendements et la qualité.
En 1848 ce fut  l’essor de la culture à l’ile de la Réunion.
 

Pour 63 diamantsIMG_2470
Préparation : 30nm
Cuisson : 15 mn

Ingrédients :

– 200 g de beurre
– 125 g de sucre
– 250 g de farine
– 3 oeufs (les jaunes pour la pâte et les blancs pour la déco)
– 125 g d’amandes concassées
– 1 paquet de vanille
– 1/2 paquet de levure
– 6 cuillères à soupe de confiture d’abricot + 3 cuillères à soupe de sucre

Préparation :

Préchauffez le four à 180
Mélangez le beurre ramolli avec le sucre semoule, rajoutez les jaunes d’oeufs, la vanille, la levure chimique puis en mélangeant rajoutez petit à petit la farine jusqu’à obtenir une pâte.
Faites des petites boulettes. Trempez dans le blanc d’oeuf puis dans les amandes concassées. Faites un petit trou avec votre doigt au centre des boulettes.
Mettez au four 15 minutes puis laissez refroidir.
Petit conseil : A mi-cuisson des petits diamants, sortir la plaque du four et appuyer encore une fois dans le trou avec votre doigt.

La finition : Dans une casserole, mélangez la confiture et le sucre et retirez du feu dès la première ébullition.
Avec une petite cuillère faites couler la confiture au centre des boulettes.
Pour la confiture vous pouvez choisir le parfum qui vous convient (prune, fraise, etc ….) ou simplement faire fondre du chocolat et le faire couler au centre des boulettes.

IMG_2453IMG_2454IMG_2456IMG_2467

J'espère que la recette DIAMANTS AUX AMANDES vous a plu. Si vous le souhaitez, vous pouvez me laisser un commentaire.

Publier un commentaire

INGRÉDIENTS