A PROPOS

IMGP0459

Une petite douceur bien chocolatée pour cette journée ensoleillée (si ca dure). C’est une recette tirée d’une de mes anciennes fiches "Maxi Cuisine". Une crème savoureuse entre le parfum du chocolat et du café avec une petite surprise bien meringuée à la fin de la dégustation.

Histoire

Le caféier est probablement originaire d’Ethiopie, dans la province de Kaffa, mais la question n’est pas absolument tranchée. La légende la plus répandue veut qu’un berger d’Abyssinie (actuelle Ethiopie), Kaldi, ait remarqué l’effet tonifiant de cet arbuste sur les chèvres qui en avaient consommé. Sa culture se répand d’abord dans l’Arabie voisine, o sa popularité a très certainement profité de la prohibition de l’alcool par l’islam. Il est alors appelé K’hawah, qui signifie revigorant. Les données archéologiques disponibles aujourd’hui suggèrent que le café n’aurait pas été ê domestiqué avant le XVe siècle : le processus d’élaboration de la boisson, long et complexe, explique peut-être la découverte tardive des vertus des graines de caféier, au premier abord peu attractives. Des découvertes récentes (1996) d’une équipe archéologique britannique, qui restent à confirmer, laissent entrevoir la possibilité d’une consommation ayant commencé dès le XIIe siècle, en Arabie.

Expansion dans le monde musulman
Les effets du café étaient tels qu’il fut interdit à l’appel d’imams orthodoxes et conservateurs à la Mecque en 1511 et au Caire en 1532, mais la popularité du produit, en particulier auprès des intellectuels, poussa les autorités à annuler le décret. En 1583, un médecin allemand de retour d’un voyage de dix ans au Moyen-Orient, Léonard Rauwolf, fut le premier Occidental à décrire le breuvage : ê une boisson aussi noire que l’encre, utile contre de nombreux maux, en particulier les maux d’estomac. Ses consommateurs en prennent le matin, sans se dissimuler, dans une coupe en porcelaine qui passe de l’un à l’autre et o chacun prend une rasade sonore. Elle est composée d’eau et du fruit d’un arbuste appelé bunnu [5]. Ces commentaires attirent l’attention de marchands, que l’expérience du commerce des épices a rendu sensibles à ce genre d’informations.
(source wikipédia)

Pour 6 personnesIMGP0458
Préparation : 20 mn
Cuisson : 15 mn

Ingrédients :

– 6 petites meringues
– 6 cuillères à café de ligueur de café
– 75 cl de lait
– 80 g de sucre
– 100 g de chocolat noir
– 2 cuillères à café de café instantané
– 2 cuillères à soupe de Maïzena
– 3 oeufs

Préparation :

Cassez les oeufs en séparant les blancs des jaunes. Dans une casserole, délayez les jaunes avec la Maïzena sur feu doux. Versez dessus le lait, le café instantanée mélangez jusqu’à ce que la consistance devienne épaisse.
Ajoutez ensuite le sucre, le chocolat noir cassé en morceaux et mélangez, à feu doux, pendant environ 3 min. Laissez refroidir.
Battez les blancs d’oeufs en neige et incorporez-les ensuite délicatement au lait chocolaté.
Emiettez une petite meringue dans le fond de chaque verre, répartissez la crème à la brésilienne et nappez d’une cuillerée de liqueur de café.
Placez au réfrigérateur pendant 2 à 3 heures, avant de servir.

IMGP0455IMGP0457

Imprimer la recette

J'espère que la recette CREME GLACEE A LA BRESILIENNE vous a plu. Si vous le souhaitez, vous pouvez me laisser un commentaire.

Publier un commentaire

INGRÉDIENTS