A PROPOS

IMG_3281

Ah la la, ce matin c’était la cata pour ma jolie charlotte. Comme je l’ai préparé hier et qu’il fallait la laisser prendre toute la nuit, je ne pouvais la démouler que ce matin pour la prendre en photo. Peut être que j’étais mal réveillée ou pressée par le temps car au moment du démoulage, je n’étais pas du tout tendre mais pas du tout. Catastrophe de chez catastrophe, la charlotte se démoule mais avec une grave amputation de l’aile droite. Je rigole tout en écrivant ce petit billet mais ce n’était pas le cas sur le moment, je vous assure.
Zut, zut, zut, moi qui voulais vous montrer ma merveilleuse charlotte tout entière. Eh ben, c’est raté. J’ai coupé une tranche et j’ai essayé d’embellir l’assiette malgrè ma frustration.
Surtout soyez indulgent avec moi ce matin. Je me sens très miss catastrophe aujourd’hui.

Histoire

La fraise n’est pas véritablement un fruit, seuls devraient porter ce nom les akènes (grains durs) disséminés à la surface de la fraise, et qui dérivent effectivement des ovaires de la fleur. La partie charnue ne correspond en fait qu’au réceptacle hypertrophié de la fleur.
Les fraises étaient déjà appréciées des Romains, mais il s’agissait alors de fraises sauvages ou fraises des bois. Leur culture n’a vraiment commencé qu’à la Renaissance. Comme les framboises, les fraises ont été longtemps négligées des jardiniers qui n’y voyaient qu’un fruit bon à occuper les femmes et les enfants. La culture a permis d’obtenir des variétés à fruits plus gros, et surtout des saisons plus longues.
Le jardinier de Louis XIV, La Quintinie, parvenait à en produire dans les serres de Versailles dès le mois de mai. Au 18ème siècle, de grosses fraises venues d’Amérique, de Virginie et du Chili notamment, ont été introduites en France et cultivées d’abord dans la région de Plougastel, en Bretagne. La culture de la fraise s’est généralisée au 19ème siècle et a donné naissance à plus de 600 variétés

Pour 6 personnesIMG_3280
Préparation : 20 mn
Cuisson : 5 mn
Repos : 12 h

Ingrédients :

– Une boite de biscuits à la cuillère
– 400 g de fraises
– 100 g de framboises
– 30 cl de crème fleurette
– 150 g de sucre
– 6 feuilles de gélatine
– 1 citron jaune

Préparation :

Mettez à ramollir dans de l’eau froide les feuilles de gelatine.
Lavez avec précaution et égouttez les fraises et les framboises.
Mettez-les dans le bol d’un mixer, ajoutez 2 cuillerées à soupe de jus de citron et réduisez en purée.
Les passez ensuite au tamis. 
Versez le sucre dans une casserole, ajoutez quelques gouttes de citron et 2 cuillérées à soupe d’eau. Portez à ébullition et laissez cuire pour obtenir un sirop léger.
Hors du feu, ajoutez la gélatine essorée, remuez longuement avec une spatule, puis versez la purée de fruits et remuez encore une fois.
Montez la crème en chantilly, incorporez-la délicatement au mélange.
Garnissez les bords et le fond d’un moule à charlotte de biscuits à la cuillère (légerement trempés au préalable dans un sirop eau+rhum), versez-y la préparation aux fruits.
Mettez au frais et laissez prendre 12 heures ou toute la nuit.
Au moment de servir, démoulez la charlotte sur un plat de service. Décorez avec les fruits réservés.
Saupoudrez de sucre glace et accompagnez éventuellement d’un coulis de fruits rouges

IMG_3276

J'espère que la recette CHARLOTTE FRAISE-FRAMBOISE vous a plu. Si vous le souhaitez, vous pouvez me laisser un commentaire.

Publier un commentaire

INGRÉDIENTS