A PROPOS

Acras

Et voici une très bonne recette bien exotique de la part de ma grande soeur chérie. Eh oui, dans la famille on adore mettre la main à la pâte. Revenons à notre recette. Je peux vous assurer que dès que l’on y goute, on ne peut s’arrêter … C’est parfumé et ensoleillé pour l’apéritif ou en entrée avec une salade verte et des tomates. On peut remplacer la morue par des crevettes. Avec cette recette, j’ai une tendre pensée à la reine de la morue.

Histoire

La morue est un poisson des mers froides, appartenant à la famille des galidés.
Le terme "morue" désigne un cabillaud séché et parfois salé. La France est le seul pays à faire cette distinction, puisque partout ailleurs on appelle ce poisson indistinctement "morue" ou "cabillaud". Cela s’explique par le fait que la France fut longtemps le seul pays à distinguer, lors de la pêche, le poisson commercialisé frais (cabillaud) de celui séché et salé (morue).
Les premiers bancs de morue furent découverts au XVe siècle à Terre-Neuve par des navigateurs basques, rapidement suivis par les Bretons. La morue a constitué pendant très longtemps un aliment de base, même pour les personnes pauvres. Elle était en effet facile à saler, à sécher et à fumer, et elle se transportait et se conservait bien. Elle avait ainsi une fonction stratégique importante, au Moyen-âge notamment, car sa longue conservation permettait de résister en cas de siège.
A cette époque, le commerce de la morue était très intense. Mais avec le remplacement des anciens bateaux de pêche par des chalutiers modernes, la pêche à la morue est devenue très intensive. Au début des années 1990, les quantités pêchées ont diminué considérablement, signe d’une espèce qui se raréfie. Même si des restrictions tentent de limiter le désastre, la morue est ainsi aujourd’hui presque devenue un mets de luxe.

Pour 6 personnes340_morue
Préparation : 1 h
Repos : 30 mn
Cuisson : 5 mn

Ingrédients :

– 250 g de farine
– 250 g de morue séchée
– 2 çufs
– sachet de levure chimique
– 5 gousses d’ail
– 5 cives ou 3 échalotes
– 1 piment ou piment doux
– 1 branche de thym
– 4 branches de persil
– 1 verre d’eau
– Poivre et sel
– Huile pour friture

Préparation :

Dessalez la morue en la faisant tremper dans de l’eau froide pendant 24 heures (changez l’eau 2 ou 3 fois).
Enlevez la peau, les arêtes. Emiettez-la en l’écrasant sous vos doigts.
Hachez finement les cives ou les échalotes, le persil, le thym, le piment, écrasez l’ail, incorporer à la morue, ajoutez la farine et la levure, mélanger. Faire un puits et versez l’eau en remuant, poivrez.
Séparez les jaunes des blancs d’çufs, versez les jaunes dans la pâte, battre les blancs en neige ferme et les incorporer à la pâte. Laisser reposer 30 minutes environ. goutez et salez si nécessaire.
Faire bien chauffer l’huile. Versez par petites cuillerées la pâte, laissez gonfler et dorez sur toutes les faces, égouttez sur du papier absorbant et servir chaud.

acras2

Imprimer la recette

J'espère que la recette LES ACRAS DE MORUE vous a plu. Si vous le souhaitez, vous pouvez me laisser un commentaire.

Publier un commentaire

INGRÉDIENTS