A PROPOS

IMGP0870

Voilà, c’est la fin de la semaine que je cl ture avec une autre recette marocaine.
Cette semaine c’était spécial "Maroc", un très beau pays que je vous conseille vivement de visiter.
Ce sont des sablés qui ne coutent pas cher et qui font honneur à la famille et aux invités. Avec un bon thé à la menthe ou un café noir, on ne résistera pas au premier ni au deuxième ni au troixième. Personnellement, c’est mon cas.

Petite Information

Observer les façons de cuisiner et de manger, c’est un merveilleux moyen pour découvrir l’histoire et la culture d’un pays. En l’occurrence, la cuisine marocaine est à l’image du pays : chaude, généreuse, colorée, parfumée, subtile…
La cuisine marocaine reflète l’histoire complexe du pays et les différentes populations qui s’y sont installées. Le tajine et le harira viennent des Berbères, premiers habitants de la région. Les Bédouins ont apporté les dattes, le lait, les céréales et le pain tandis que les Maures ont introduit l’huile d’olive, les amandes, les fruits et les herbes. Les Arabes ont apporté les épices, sans oublier les Britanniques qui, au XVIIIème siècle, ont importé le fameux thé.
Au Maroc, la cuisine est exclusivement le domaine des femmes, excepté pour la préparation du méchoui et des brochettes. Les femmes reproduisent les gestes de leurs mères et de leurs grands-mères. Elles ignorent généralement les livres de recettes et les dosages précis. Aussi, si la cuisine marocaine est simple, ses variantes sont infinies. Pour le cuisinier Mourad Mazouz, il y a "autant de couscous que de villages, autant de tajines que de jardins potagers, autant de desserts que de vergers et autant de recettes, secrets jalousement gardés, que de familles".
Le premier rituel du repas est de se laver les mains, puis on prononce "Bismillah !" ("Au nom de dieu") en se mettant à table. On mange souvent sur un tapis ou sur des coussins autour d’une table basse ronde. Le pain, rond et plat, sert de fourchette, car les plats sont dégustés traditionnellement avec le pouce, l’index et le majeur de la main droite (la main gauche est considérée comme impure dans les pays musulmans). Enfin, sachez que les repas marocains étant généralement très copieux, il n’est pas impoli de ne pas terminer son assiette.
(Source Internaute)

Pour 40 sablésIMGP0869
Préparation : 30 mn
Cuisson : 25 à 30 mn

Ingrédients :

– 250 g de farine
– 100 g de sucre
– 15 cl d’huile végétale
– 15 cl de beurre fondu
– 1 sachet de levure chimique

Préparation :

Mettre la farine dans un grand saladier, ajouter le sucre et la levure chimique. Mélanger le tout puis ajouter d’un seul coup l’huile et le beurre fondu puis commencer à malaxer la pâte avec la paume de la main. Continuer à malaxer pour que la farine absorbe bien l’huile et le beurre fondu.
A la fin vous allez obtenir une pâte friable, c’est normal. Ces sablés marocains se travaillent de cette façon.
Mettez la pâte sur un plan de travail puis commencez à la tasser en un d me tout en tapant la pâte avec la paume de la main pour que ca soit lisse. Couper avec un emporte pièce de votre choix. Renouveler l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.
Disposer les sablés sur une plaque et laisser cuire au four 180 pendant 25 à 30 minutes.

IMGP0872

Imprimer la recette

J'espère que la recette SABLES MAROCAINS (Ghouriba) vous a plu. Si vous le souhaitez, vous pouvez me laisser un commentaire.

Publier un commentaire

INGRÉDIENTS