A PROPOS

Recettes-Mars-ea-7403-1.jpg Recettes-Mars-ea-7415-2.jpg

Les madeleines sont un élément traditionnel du petit-déjeuner espagnol, et on les déguste habituellement le matin. Dans de nombreux villages de Navarre et d’Aragon, on a pour coutume de les offrir dans les maisons aux invités venant passer les Fêtes au village.

Histoire
On retrace la culture de l’olivier et l’extraction de l’huile d’olive sur l’île de Crète à l’époque du Roi Minos, le plus vieux document ayant été réalisé sur des tablettes d’argile, 2 500 ans avant J.-C. On fait déjà mention des différentes huiles d’olive, de son transport et de ses multiples usages.
Les Phoeniciens, habiles navigateurs, parcouraient la Méditerranée de comptoir en comptoir et faisaient la promotion de cet arbre merveilleux dont les fruits laissaient couler un liquide d’or au parfum incomparable.
Grâce à sa capacité d’adaptation, la culture de l’olivier s’étend au fur et à mesure que la civilisation gréco-romaine agrandit son territoire sur tout le pourtour du bassin méditerranéen, aussi bien en Europe qu’en Afrique du Nord.
L’olivier fut introduit en Italie 800 ans avant Jésus-Christ et s’intègre immédiatement dans le paysage italien. Il s’étendra jusqu’à l’embouchure des vallées des Alpes, sur les cols comme dans les plaines. Les légionnaires romains ne manquaient jamais de planter des oliviers, du blé et des vignes au fil de leurs campagnes militaires créant ainsi la base de l’alimentation méditerranéenne, une trilogie immuable que les siècles de consommation ont confirmé, une trilogie fondamentale pour la santé des gens et la prospérité des états.
Au VIe siècle, l’olivier est évalué sur le marché à 5 pièces d’or, soit deux pièces de plus que les meilleurs arbres fruitiers.
Après la chute de l’empire romain et malgré les différentes crises socio-économiques qui traversèrent l’Europe, l’oléiculture continua à progresser. Entre le XIe et le XIIIe siècle, la culture reprit de la vigueur et devint partie intégrante du paysage italien.
Au XVIIIe siècle, l’huile d’olive connaît un véritable boom alors que l’Italie se met à exporter des quantités considérables non seulement pour le plaisir de la table mais pour alimenter les industries textiles, notamment les manufactures lainières.
En Provence, depuis 1690, on assiste à chaque année à l’olivette, ces danses folkloriques qui réunissaient tous les cueilleurs d’olive à la fin de la récolte.
La découverte du Nouveau Monde offre à l’olivier de nouveaux champs de culture et on embarque sur les caravelles espagnoles et portugaises des barils d’olives en direction de la Californie, du Mexique, de l’Argentine, du Pérou, et du Chili Mais jamais l’olivier ne poussera aussi bien que sur sa terre de prédilection et la Méditerranée conserve 98% de sa culture.Recettes-Mars-ea-7408-3.jpg
Jusqu’à la fin du XIXe siècle, les oliveraies couvraient 67 des 97 provinces italiennes.

Pour 4 personnes
Préparation : 20 min
Cuisson : 25 min

Ingrédients :

– 3 oeufs
– 1 pot de yaourt nature
– 1 pot* et demi de sucre
– 1/2 pot* d’huile d’olive
– 1/2 pot* d’huile végétale
– Le zeste d’1 citron jaune
– 3 pots de farine
– 1 cuillère à café de levure chimique
– 30 g de sucre semoule pour la décoration

* Pour les mesures, utilisez un pot de yaourt vide

Préparation :

Préchauffez le four à 180°C.
Dans un saladier, mélangez au fouet les oeufs, le sucre et le zeste de citron jusqu’à ce que vous obteniez un mélange crémeux. Ajoutez l’huile d’olive et végétal puis un petit coup de fouet, ajoutez ensuite le yaourt nature, mélangez bien puis incorporez petit à petit les ingrédients secs (farine et levure).
Posez des caissettes en papier dans des moules à muffins. Et à l’aide d’une cuillère à soupe, remplissez à moitié chaque caissette puis saupoudrez de sucre semoule en se concentrant sur le milieu.
Mettez à cuire au four pendant 25 minutes tout en surveillant la cuisson.
Après cuisson, laissez complètement refroidir puis déguster.

J'espère que la recette Magdalenas « Madeleines espagnoles » vous a plu. Si vous le souhaitez, vous pouvez me laisser un commentaire.

Publier un commentaire

INGRÉDIENTS