A PROPOS

Paprikas-2-3861-1.jpg Paprikas-2-3862-2.jpg

Une petite recette que j’ai dénichée dans une de mes anciennes fiches de cuisine, découpée au hasard d’une revue. C’est un mijoté comme j’aime, à la sauce onctueuse et aux parfums enivrants. Une recette très simple et tellement succulente ! Je me suis régalée.

Histoire 

Cultivé depuis plusieurs milliers d’années, l’ail est originaire d’Asie centrale. Au fil du temps, les civilisations se sont succédées et l’ont toutes autant apprécié : les Égyptiens l’incluaient dans la ration quotidienne des esclaves des pyramides afin de leur donner puissance et ténacité. Les Romains, eux, le consommaient lors de leur petit-déjeuner, frotté sur du pain.
Quant aux Gaulois, ils en étaient également très friands. Depuis, il fait partie intégrante de la gastronomie française. Henri IV, lui-même, l’appréciait tant qu’il en fit l’un des ingrédients sa fameuse recette de poule au pot. C’est au Moyen Age que la légende de l’ail « chasseur de vampires » prend sa source. Les enfants, à cette époque, mettaient autour de leur cou des tresses d’ail qui devaient les protéger des sorcières. Aujourd’hui, c’est un grand classique des films d’épouvante.
Cultivé partout dans le monde, et notamment en Chine, premier producteur mondial, aux États-Unis (Californie), ainsi qu’en Espagne, l’ail se décline en plus de 700 variétés. En France, c’est avant tout dans le Midi que la production bat son plein. Les variétés se distinguent en fonction de la période de plantation. On trouve ainsi :
– l’ail d’automne : récolté en juin et juillet, il est encore gorgé d’eau ; c’est l’ail nouveau.
– l’ail d’hiver : récolté parfaitement mûr, on le fait sécher avant de le stocker et de le commercialiser, d’août à avril. Il se décline de l’ivoire au violet, selon la région d’où il provient.
A noter enfin que l’ail rose de Lautrec, conditionné en grappe, bénéficie d’un label régional. (source l’internaute)

Pour 4 personnesPaprikas-2 3873-3
Préparation : 20 min
Cuisson : 2h15

Ingrédients :

– 800 g de joue de boeuf
– 2 oignons doux
– 2 tomates
– 4 gousses d’ail
– 2 cuillères à café de pâte de curry
– 15 g de beurre
– 40 g de gingembre frais
– 40 cl de lait de coco
– 30 cl de bouillon de boeuf
– 100 g d’amandes effilées
– 2 cuillères à soupe de farine
– 3 cuillères à soupe d’huile végétale
– Sel et poivre

Préparation : 

Peler, hacher les oignons et les gousses d’ail. Peler, épipiner et couper les tomates en dés.
Couper la joue de boeuf en morceaux réguliers. Assaisonner de sel, poivre, pâte de curry. Malaxer le tout pour que les épices imprégnent la viande. Fariner le tout.
Faire suer 2 à 3 m à feu doux les oignons avec l’huile dans une cocotte. Les retirer, mettre à la place le beurre et faire revenir les morceaux de joue de boeuf 5 mn de chaque côté.
Ajouter le gingembre râpé, le bouillon de boeuf, les oignons et l’ail. Couvrir et cuire 1h45 à feu doux. Inorporer le lait de coco et les tomates en dés. Cuire 15 mn à découvert et à feu moyen.
Griller à sec 1 à 2 mn les amandes effilées. Les répartir dans la cocotte au moment de servir.
Ce mijoté s’accompage à merveille avec du riz nature.

Si vous voulez me suivre sur Ma Page Facebook, c’est par LA

J'espère que la recette Mijoté de Joue de Boeuf au Lait de Coco vous a plu. Si vous le souhaitez, vous pouvez me laisser un commentaire.

Publier un commentaire

INGRÉDIENTS